Vous n’avez pas pu passer à côté : les étals du marché en regorgent ! De toutes les formes, de différentes couleurs, du vert à l’orange et de toutes les tailles, les courges s’invitent à nos repas d’automne. 
En gratins, veloutés ou rôties au four, le terrain de jeu est vaste et le résultat plein de goût. 
Mais cette année, j’ai voulu pousser un peu plus loin, découvrir et confectionner des gnocchis de potimarron. Pour les accompagner : un beurre de sauge et du parmesan. Juste ça. 
Ceux-ci sont plus légers et parfumés que leurs homologues à la pomme de terre et surtout : ils se suffisent à eux-mêmes. Pas besoin de sauce : le beurre de sauge et le parmesan apportent la touche finale (qui a dit « et de gras »?)!
Je trouve que c’est aussi l’occasion d’utiliser cette herbe aromatique à laquelle je pense peu. Pas vous ? 
Bien sûr, préparer ces petits coussins moelleux demande de la patience, mais le résultat (et les cris heureux de ceux qui les mangeront. Les voisins doivent nous prendre pour des tarés parfois.) vaut clairement le temps passé.

Ingrédients pour 4 à 5 personnes. 
Pour les gnocchis :
  • 300 grammes de potimarron ;
  • environ 150 grammes de farine ;
  • environ 50 grammes de fécule de maïs ;
  • environ 50 grammes de polenta ;
  • 1 jaune d’oeuf ;
  • sel / poivre. 

Pour le beurre de sauge :

  • 150 grammes de beurre ;
  • 1 bouquet de sauge. 

Commencez par cuire le potimarron coupé en cubes à la vapeur. Stoppez la cuisson lorsque le tout devient fondant.

Ecrasez les cubes fondants à l’aide d’une fourchette ou d’un presse-purée. Le but est d’évacuer le maximum d’eau. Une fois cette étape terminée, transvasez dans un grand saladier et ajoutez progressivement le mélange farine / fécule de maïs / polenta. Malaxez du bout des doigts. Lorsque vous sentez une résistance : ajoutez le jaune d’oeuf et continuez à malaxer. La pâte doit se décoller des bords du saladier. 
Une fois ce résultat atteint : couvrez le saladier d’un linge propre et laissez reposer. 
Pendant ce temps, vous pouvez préparer le beurre de sauge. Il suffit de faire fondre le beurre et d’y ajouter la sauge ciselée. Mélangez bien, laissez le mélange s’imprégner et versez ensuite dans des moules. Laissez refroidir à température ambiante puis au frais. 
On reprend la confection des gnocchis : farinez votre plan de travail. Divisez la pâte en 6/7 boudins. Coupez dans chaque boudins à intervalles réguliers. 
Ensuite : prenez chaque petit morceau et roulez-le dans votre paume. Avec votre index, exercez une petite pression, puis faites rouler sur l’arrière d’une fourchette : ça y est, vous avez votre premier gnocchi ! 
Pour la cuisson : faites bouillir une grande quantité d’eau un peu salée puis jetez-y les gnocchis. Ils remontent à la surface ? C’est qu’ils sont cuits !
Dernière étape : faites fondre le beurre de sauge dans une poêle et faites revenir les gnocchis avec un peu de parmesan râpé. Assaisonnez et passez à table. 
Verdict ?