Un nouveau type d’article fait son entrée aujourd’hui sur Wood Mood Food : « en vrac ».

Un mélange de ce qui a attiré mon oeil, mes oreilles, mes papilles, des bons plans, mes lectures, des envies. La liste se rallongera avec le temps !

Accompagnée de mon amie Marie, j’ai fait la découverte du nouveau temple de la chocolaterie à Strasbourg : Erythaj. C’est d’abord visuellement que ça se passe : une boutique décorée avec goût, imprégnée d’une personnalité propre (tu la sens l’overdose de carreaux de ciments et d’ampoules à filaments faussement vintage ?), une suspension Tom Dixon qui me fait immédiatement penser que la Galerie Fou du Roi, située non loin, est passée par là. Mais surtout : un accueil chaleureux. Certains iront de leur argument du type « normal, ça vient d’ouvrir ». Je n’ai pas du tout eu cette impression et pourtant, j’apprécie qu’on me laisse tranquille lorsque je fais mon petit tour. Nous avons eu droit à une dégustation, nous avons beaucoup parlé de notre rapport au chocolat et des tendances émergentes, notamment du côté des pays asiatiques. Je n’ai pas pu m’empêcher de repartir avec 2/3 tablettes et une nouveauté pour mon placard à épices qui fera l’objet d’une recette à venir prochainement.

Y aller : 6 rue Brûlée – 67000 STRASBOURG


Merci pour l’adresse ! Mais de rien. Mais de quoi elle parle ? Du city guide éponyme 100% Instagram. Vous l’aurez compris, ce magazine collaboratif présente à l’aide des fameuses photos carrées une série de bonnes adresses à fort potentiel instagrammable, mais pas que. Et heureusement ! De toutes manières il n’existe qu’une manière de liker un endroit : se faire son propre avis et ne pas se laisser uniquement guider par la déco, par exemple. J’avoue préparer la plupart de mes déplacements à l’aide d’Instagram et de mon Lonely Planet, mais je n’oublie jamais de laisser une grande place à l’exploration d’une ville et surtout : de mes envies. Pour ma part, une adresse trop vue sur Instagram me lasse d’avance et ne me donne aucune envie d’y aller tout de suite (j’ai toujours cette vision horrible d’un premier jour de soldes quand un nouvel établissement ouvre et que tout le monde s’y rue en mode « j’y étais le premier nananère »). Bref, toujours est-il que je suis ravie d’avoir le dernier numéro à la maison et que ce serait cool d’y voir Strasbourg un peu !

Le site internet : http://www.mercipourladresse.com/


Vous ne le savez pas, mais j’ai longtemps habité dans l’hypercentre de Strasbourg. Nous avons déménagé en juillet dernier pour un appartement plus grand, histoire de pouvoir accueillir notre bébé comme il se doit. Nous avons trouvé dans un quartier plus familial (pour ne pas dire familial / maison de retraite), proche d’un parc mais beaucoup moins équipé en terme de commerces. Enfin ça, c’est ce que je pensais avant d’explorer les rues environnantes ! Je découvre ici une vraie vie de quartier et il y a un coin que j’aime particulièrement : le secteur Geiler / Wimpheling / St-Maurice. Fleuriste, restaurants, boulangeries ouvertes le dimanche matin, supérettes, librairies indépendantes et terrasses où il fait bon prendre l’apéro dans une ambiance « passe à la maison ! ». Et avec les beaux jours qui arrivent, difficile de dire non à un apéro Chez Ciro. Pour prolonger ce bon moment chez vous, vous pourrez également faire le plein de produits en directe provenance d’Italie (la Burrata, qui arrive tout droit de Naples, notamment).

Y aller : 19 rue Geiler – 67000 STRASBOURG


À force d’aller déjeuner partout avec ma petite Alice, j’ai une liste d’endroits « poussette-friendly » à Strasbourg ! La dernière en date ? La Petite Cantoche. Loin de moi l’idée de faire des articles « tests » d’endroits. Je ne me sens absolument pas légitime pour juger de la qualité d’un établissement et je n’ai tout simplement pas envie de ça. Je préfèrerais toujours vous dire d’y aller et de vous faire votre propre avis, peu importe l’opinion que j’ai d’un endroit. Il ne faut pas oublier que derrière chaque établissement, il y a des personnes qui, tout comme vous et moi, ne sont pas infaillibles et donnent vraiment de leur personne pour essayer de monter un truc et faire bouger une ville. Parenthèse refermée, revenons-en à la Petite Cantoche ! Le personnel est aux petits soins, la carte est très simple (burgers, poulet rôti et autres suggestions du jour), la qualité est au rendez-vous et la nouvelle déco réussie ! Les green lovers ne pourront qu’apprécier de s’attabler à côté de Monstera, ficus et autres plantes vertes.

Y aller : 23 rue du Fossé des Treize – 67000 STRASBOURG

Voilà pour ce premier article « en vrac ». J’espère que vous avez eu plaisir à le lire et n’hésitez pas à me dire en commentaire quelles sont ces petites choses qui ont égayé votre semaine, à Strasbourg ou ailleurs !