Changements professionnels dans nos vies obligent, nous ne sommes pas partis en vacances cet été. Cela ne nous a pas empêchés de vadrouiller un peu. Pour ma part, j’ai passé un superbe week-end à Porto, quelques jours à Lyon, puis nous avons passé quelques jours entre amis à Amsterdam. Nos week-end sont bien remplis et nous n’avons pas vraiment le temps de nous ennuyer, donc tout va bien.

Je relativise aussi / j’essaye de me convaincre en me disant que des premières vacances avec un bébé (même calme) ne sont peut-être pas de vraies vacances.

Toujours est-il que je ressens de plus en plus le besoin de me reposer au vert, si possible. Entre mon ancien job, ma grossesse, la naissance d’Alice, la création de mon entreprise pendant mon congé mat’, la vie d’entrepreneure, de maman, de compagne, d’amie, de personne à part entière en bref, la vie tout court, je n’ai eu aucun répit depuis un an et demi. J’ai évidemment voulu tout ça et si c’était à refaire, je ne changerais rien du tout.

Et c’est pile à ce moment là que nous sommes partis avec quelques uns de nos amis, à moins de 2 heures en voiture de Strasbourg, dans un chalet perché à flanc de montagne, entre Alsace et Vosges plus précisément.

Prendre de la hauteur, au vert, dans le calme absolu : tout ce qu’il me fallait (avec une raclette et du vin) ! Du bois, de la pierre, une cheminée et des espaces parfaitement pensés, je me suis immédiatement sentie dans mon élément.

Côté bien-être, j’ai été ravie de voir que nos petits paniers d’accueil étaient remplis de produits l’Occitane. L’occasion de redécouvrir la marque et de prendre soin de soi entre le sauna et le bain bouillonnant sur la terrasse, face à la montagne (trop dur).

Pour celles et ceux qui me suivent sur Instagram, vous avez pu voir quelques images dans ma story. J’ai d’ailleurs reçu plein de messages me demandant si je comptais partager ce bon plan : mais évidemment ! Je ne suis pas du genre à garder secrets des endroits, encore moins lorsqu’ils valent le coup d’être découverts 🙂


Le beau temps n’était pas vraiment au rendez-vous, mais il y a largement de quoi faire ! Se reposer, profiter du sauna, lire ce bouquin que je n’avais pas eu le temps de finir au coin du feu, préparer le repas entre amis, jouer avec Alice dans le lit-cabane prévu pour les enfants. Ou ne rien faire du tout, à part fixer le paysage et profiter de ce vert à perte de vue. Des choses toutes simples, mais précieuses.Kids-friendly ? OUI ! Le chalet est équipé d’une chaise haute et d’un lit-parapluie (sur demande pour ce dernier). Pour les plus grands : il y a largement de quoi faire à l’extérieur : balançoires, toboggans. La seule chose qui manquait selon moi, c’est une barre de sécurité dans les escaliers. Elle ne dispense évidemment pas les parents de faire attention, mais ce serait un plus, vu la configuration du chalet (sur deux étages). D’un autre côté, on s’adapte largement (c’est juste un peu plus sportif), ceux qui n’ont pas d’enfant n’ont pas forcément envie de séjourner dans un endroit prévu pour (et je les comprends : souvent ça s’intègre très mal à la déco !).Côté activités, il y a largement de quoi faire aussi pour les amoureux de randonnées, on y retournera d’ailleurs pour ça, au printemps ou en été. En hiver, il y a possibilité d’aller skier dans les stations à proximité. Sans compter les nombreux musées sur la vie dans la vallée (j’ai déjà fait celui dédié au Munster, vous vous en doutez), les visites de brasseries artisanales comme la Brasserie du Marcaire (tenue par une femme !), des visites pédagogiques à la Ferme aux Rennes qui se situe à plus de 1.000 mètres d’altitude. Je vous avoue que je ne m’attendais pas à autant de choses à faire dans les alentours et j’ai bien envie d’y retourner pour en profiter.

Passons aux choses plus sérieuses. On mange quoi ? La vallée regorge de fermes où vous pourrez acheter vos légumes ou du fromage directement au producteur. Pour vous mettre vraiment dans l’ambiance et découvrir quelques spécialités, je vous conseille fortement d’aller manger des plats marcaires dans une ferme-auberge. Nous avons été à celle du Braunkopf et c’était un régal. L’ambiance est rustique (on ne va pas manger dans une ferme-auberge pour le style et franchement, ça fait du bien de s’éloigner de ce genre de préoccupation), mais dans l’assiette c’est une fête. Les quantités sont généreuses, les produits sont évidemment locaux et de première fraîcheur, le tout pour un tarif plus que raisonnable et dans un cadre chaleureux : l’impression d’être chez Mamie quoi !

Si je conseille ? Mille fois oui ! Mais réservez rapidement, car pour vous donner une idée : nous avons réservé en mars pour septembre.

Alors, qui a envie d’y aller maintenant ?

Plus d’infos par ici : Les chalets perchés

blog-lifestyle-strasbourg-les-chalets-perchés-vallée-munster-chaumes-léonie-7