Il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de prendre le petit-déjeuner chez SATI ! Bien connue des alsaciens, l’entreprise est basée au Port du Rhin à Strasbourg et existe depuis près de 90ans. Je suis sûre que si vous connaissez la maison, vous vous êtes probablement déjà demandés ce que signifie « SATI » ? Il s’agit d’un acronyme signifiant Société Alsacienne de Torréfaction et d’Importation : maintenant vous savez 🙂 ) (et moi aussi).

Au programme ? Visite-guidée à travers l’usine de torréfaction pour découvrir tout le processus de fabrication, du choix du grain jusqu’à l’emballage, dégustation de cafés grands crus tels que le Panama Geisha Blend pour finir sur un riche échange avec Sébastien Maurer et Veda Viraswami, respectivement champions de France de dégustation de café et de torréfaction !

Je connaissais déjà SATI pour en boire tous les matins. Il y a quelques années, nous avons cassé la tirelire pour nous offrir une machine Jura dans le but de sélectionner nos grains et parce qu’en Alsace, ce ne sont pas les maisons de café qui manquent, étonnamment. Et avec quel café avons-nous commencé ? Le café crema de Sati. J’en achète bien sûr d’autres, de temps en temps, mais pour le café du matin, c’est lui.

Peu experte du café, mais réelle amatrice, j’ai donc appris plein de choses durant cette matinée.

Un savoir-faire familial et une entreprise à taille humaine

café-sati-strasbourg-blog-woodmoodfood-lifestyle

Comme je trouve ce café au supermarché, je pensais tout naturellement qu’il était distribué absolument partout ! En réalité, les Cafés Sati ne sont vendus que dans les supermarchés du quart Nord-Est de la France. Une infime partie de la production est néanmoins exportée dans une dizaine de pays et il existe une autre usine de torréfaction en Pologne, pour servir le marché des pays de l’Est.

Pourquoi ce choix ? L’entreprise familiale joue la carte de la proximité, de la qualité et du développement maîtrisé. Ce qui signifie également que l’entreprise strasbourgeoise est véritablement à taille humaine : 45 collaborateurs ! Je m’attendais à beaucoup plus et je ne sais pas pourquoi, mais c’est une nouvelle qui me ravit, peut-être parce qu’il y régnait une ambiance chaleureuse et accueillante. Tout comme le fait d’apprendre que c’est aussi une entreprise familiale. En effet, l’actuel Président, Nicolas Schulé – qui a participé à notre atelier de dégustation – n’est autre que le petit fils du fondateur, Georges Schulé.

Respect de l’environnement et économie circulaire

café-sati-strasbourg-blog-woodmoodfood-lifestyle

Je vous disais plus haut que nous nous sommes équipés d’une machine Jura et notre choix a aussi été guidé par des arguments écologiques : possibilité d’acheter les grains en vrac, 1 filtre (minimum) en moins à jeter par jour, juste dose du café et de l’eau utilisés pour la préparation et pérennité de la machine (5.592 préparations à ce jour et pas une seule panne). De quoi amortir matériellement et psychologiquement son prix !

Et en quoi les Cafés Sati ont-ils une démarche responsable ? Les grains de café sont par exemple conditionnés dans des sacs en toiles de jute recyclables, l’entreprise recycle près de 70% des déchets qu’elle produit et elle favorise l’importation des grains verts par transport fluvial (n’oublions pas que Strasbourg est le deuxième port fluvial de France après Paris !), notamment.

Enfin, toujours dans un souci de proximité, l’entreprise fait appel à deux associations locales d’insertion par le travail autour de projets basés sur le développement durable : les Jardins de la Montagne Verte et Libre objet.

La première emploie des personnes en réinsertion sociale et professionnelle à travers la culture, la vente et l’apprentissage autour de l’agriculture biologique. Elle utilise les pellicules de grains de café émises au stade de la torréfaction comme un engrais pour ses cultures de fruits et légumes, limitant ainsi l’achat et l’utilisation de terreaux.

La seconde accompagne des personnes également en réinsertion par le biais de la création. Là, ce sont les emballages de café non-conformes qui sont utilisés pour fabriquer des cabas, par exemple.

La torréfaction et la dégustation sont un art !

café-sati-strasbourg-blog-woodmoodfood-coffee-tasters-flavor-wheel

Qu’est-ce que la torréfaction ? À l’origine, les grains de café, une fois extraits des fruits (les cerises), sont verts et n’ont pas d’odeur. Ce n’est qu’une fois torréfiés qu’ils libèrent leurs arômes.

Ok, mais c’est quoi « torréfier » ? Cela signifie que les grains de café sont chauffés à une température lente et progressive pour révéler les arômes. Ensuite, ces grains peuvent être assemblés avec d’autres pour créer une nouvelle recette, puisque dans un grain de café, il peut y avoir entre 800 et 1.000 composés aromatiques, les combinaisons sont donc infinies.

À l’instar du vin, le café a ses crus et ses grands crus. Et comme pour le vin, le café se déguste, donnant lieu à un véritable exercice de reconnaissance des arômes. C’était tout l’objet de l’atelier de dégustation, animé par Sébastien Maurer, Triple Champion de France de Cup Tasting et Responsable Qualité chez Sati, mais aussi avec Veda Viraswami, Meilleur Torréfacteur de France et Chargé du Développement.

Et si je publie cet article aujourd’hui, c’est aussi parce qu’ils se sont envolés en Chine pour représenter la France au Championnat du Monde de Torréfaction qui débute aujourd’hui et pour 2 jours ! On pense à eux !

 

Vous l’aurez compris, j’ai appris énormément durant cette matinée en immersion sur le site et j’ai essayé de vous restituer, aussi bien en photo que dans l’article ce que j’ai appris et apprécié.

Merci encore à Marjorie de l’agence Comme LM pour l’invitation et à toutes les équipes de SATI pour l’accueil chaleureux.

Quant à vous, chers lecteurs, j’espère vous avoir donné envie d’y goûter, pour vous faire plaisir : direction la boutique en ligne !