Qu’est-ce que j’ai particulièrement aimé ces derniers temps ? Boire un peu trop de bon café, manger du poisson ultra-frais dans un tout nouveau restaurant, chiner une vraie merveille de manière impromptue, vous rencontrer et avoir la main verte de justesse.

Goûter au café de spécialité chez Omnino

Après le bon vieux type H de Citroën, les garçons d’Omnino ont eu le bon goût de créer 2 cafés éphémères au mois de décembre. L’un au sein de la boutique United Legend située rue de la Nuée Bleue à Strasbourg et l’autre dans une ambiance plus végétale, moins centrale, mais tout aussi accueillante : le fleuriste Kammerer, installé à côté de Strasbourg depuis des générations. J’ai ainsi eu l’occasion de boire plusieurs cafés préparés avec des modes d’extraction différents. En plus d’être très sympas, les garçons vous parleront aussi avec passion de leur nouvelle aventure. Vous le savez, j’admire les parcours professionnels qui prennent de grands virages rapides, mais bien négociés et en voilà encore un bel exemple. Longue vie à Omnino !

Si vous êtes du côté d’Illkirch, allez faire un tour chez le fleuriste Kammerer, vous pourrez boire un bon café dans une ambiance végétale et ce, jusqu’au 20 janvier : top 👌. Et si vous avez envie de vous initier au café de spécialité avec eux, c’est par ici que ça se passe !

Découvrir la cuisine Nikkei chez Alma

Quoi de mieux que de diner avec une amie qui rentre de longs mois passés à l’étranger ? Diner avec une amie et découvrir la cuisine Nikkei dans un restaurant ouvert depuis peu et qui change vraiment ! Au menu ? Ceviche, Tiradito et cocktails à base de Pisco ! Ces noms ne vous disent absolument rien ? C’est qu’il faut y aller !

Restaurant Alma, 18 rue Hannong à Strasbourg

Dégoter une enfilade de manière inattendue

C’est en arpentant les allées du Salon européen de la brocante en novembre dernier, sans chercher précisément, que nous sommes tombés sur cette magnifique enfilade. Il la regarde, je la regarde, on se regarde : ok elle est pour nous. J’ai de plus en plus de mal à acheter de gros meubles neufs, rien ne me plaît vraiment en boutique et le fait de savoir que ce meuble n’a pas pris une seule ride en 60 ans me fait du bien. Il n’y a pas de petits plaisirs !

La prochaine édition de ce salon aura lieu les 3 et 4 février prochains ! Plus d’infos par ici

Partir en reportage photo chez Christophe Felder & Camille Lesecq

Un jour, j’ai reçu un mail me demandant si j’étais partante pour immortaliser la fabrication du renommé pain d’épices de Noël, sachant que ces photos serviront aux touristes du monde entier afin de préparer leur séjour en France via un portail dédié : France.fr

Je ne vous cache pas que j’ai dû le relire plusieurs fois pour être sûre que ce mail m’était bien adressé. Quelques semaines plus tard, me voici spectatrice et en direct de la confection du fameux pain d’épices de Noël. Vous allez sûrement penser que c’est un peu trop tard, vu que Noël est passé. Certes, nous sommes en janvier, mais le pain d’épices se déguste tout l’hiver et tant qu’il y en a ! J’ai été transportée dans un univers où les épices sont soigneusement sélectionnées, où la recette se prépare une année à l’avance et au sein d’une équipe que j’ai eu plaisir à observer, tant tout est parfaitement à sa place, chaque geste mesuré, chaque ingrédient magnifié et où il se dégageait une odeur à respirer à pleins poumons. Un vrai spectacle !

Notre vente de Noël

Je vous l’annonçais ici même et je n’ai pas encore eu le temps de vous remercier d’être venu(e)s à notre vente de Noël. Vous étiez nombreux et nombreuses à faire vos emplettes de Noël avec le soucis d’offrir (ou de vous offrir) une création locale. Virginie, Emma, Laura et moi-même avons passé un super week-end et voir autant de monde se déplacer pour l’occasion nous a fait infiniment plaisir. Quant à moi et ma première participation à un tel évènement, je dois dire que ça m’a donné envie de recommencer. J’ai pu rencontrer et discuter avec un bon nombre de mes lectrices/abonnées et qu’est-ce que ça fait du bien ! Le blog, Instagram, discuter sous chacune de mes publication c’est bien, mais mettre des visages sur des pseudos et découvrir autant de personnalités dans la vraie vie : c’est incomparable ! Alors merci encore une fois et au plaisir de vous recroiser, j’espère que ça vous a plu 🙂

Redonner vie à notre ficus lyrata

Est-ce que j’ai eu peur de devoir dire mes adieux à notre ficus lyrata ? Oui. Est-ce vraiment raisonnable d’avoir peur pour une plante verte ? Probablement pas, mais bon, il n’empêche que j’y tiens, à mes plantes. Je travaille de la maison et c’est important pour moi d’être dans un univers aussi apaisant, là où le travail procure du stress, des questionnements sans fin et l’envie parfois de tout jeter par la fenêtre. C’est aussi bien beau d’avoir des plantes partout, d’en acheter tout le temps, mais c’est aussi tout un art de les garder en vie. C’est certes plus facile qu’avec un bébé (oh ça va hein, si on peut plus rigoler), mais ça s’apprend de la même manière. Je vous prépare d’ailleurs un article dédié !

Retrouvez les précédents articles de la rubrique « en vrac » par ici :

« En vrac #1 »
« En vrac #2 »
« En vrac #3 »

Et vous ? Qu’avez-vous aimé ces dernières semaines ? Echangeons !